Quand la séduction par l’image n’a plus de limites.

Lors de son dernier post, ma chère T!C a évoqué avec brio l’éternelle recherche de la perfection et ses dérives à travers les retouches effectuées sur les photographies de magazines et autres campagnes de publicité. Et la semaine dernière, lors de notre cours de Théories de la Communication de Masse, nous sommes revenus sur l’idée que désormais, dans nos sociétés post-modernes, nous n’avions plus une identification par l’image mais une séduction par l’image. Et il me semble que c’est exactement de cela qu’il s’agit à travers les retouches effectuées par des logiciels tels que Photoshop.

Pourquoi nous présenter des mannequins toujours plus minces, avec toujours de plus grands yeux, de plus grandes bouches, des dents plus blanches, des seins plus gros ? Pour nous séduire, bien entendu. Nous n’allons pas nous mentir, Nathalie Portman sans sa peau incroyablement lisse et ses yeux immenses dans la campagne de publicité de Dior, on la trouverait beaucoup moins jolie et étrangement on serait moins tenté d’acheter le nouveau rouge à lèvres ou parfum. Vous pouvez appliquer ce raisonnement pour (malheureusement) presque toutes les campagnes de publicité. Et le pire est que ça fonctionne, on a envie d’acheter le produit qui nous est présenté. Enfin après, on va découvrir le prix et étrangement on a moins envie (enfin notre portefeuille a surtout moins envie), mais c’est une autre affaire.

On a beau nous révéler de plus en plus l’utilisation de logiciels de retouches et nous faire part de nombreux « Avant/Après », face à ces campagnes de publicité nous exposant des corps qui se veulent parfaits, nous sommes séduits. La publicité, la stratégie marketing est efficace. Mais le processus va encore plus loin, et c’est là dessus que T!C a très bien mis l’accent, se sont les dérives qui en découlent avec de plus en plus de jeunes filles qui tombent dans une recherche de la perfection à tout prix allant jusqu’à mettre leurs vies en danger à travers, le plus souvent, de sévères troubles alimentaires afin d’être la plus mince possible. Et c’est là que le processus d’identification par l’image reste d’actualité. Bien que se trouvant désormais au second plan, beaucoup des personnes admirant ces campagnes cherchent à s’identifier, à ressembler à ce qu’elles ont sous leurs yeux. Ce qu’on a tendance à un peu vite oublier, c’est que Nathalie Portman, Marion Cotillard, ou qui sais-je encore, le matin au réveil, elles sont comme vous et moi. Et même une fois maquillée et apprêtée, elles ne sont pas encore « toute parfaite » comme on peut les voir sur ces immenses campagnes de publicité. Photoshop et ses confrères du domaine ne sont pas encore devenus un produit cosmétique !

En lien avec tout cette idée et le dernier article de T!C j’ai retrouvé cette vidéo réalisée par la marque Dove en 2006 et qui à l’époque m’avait stupéfaite. On nous présentait déjà les « petits miracles », ou devrais-je dire les « grosses dérives », de la retouche.

Et face à tout ça, je repense à quand j’étais petite fille et que je trouvais la célèbre poupée Barbie magnifique, toute mince, des grands yeux, des jambes interminables ; parfaite pour l’enfant que j’étais. Et que, plus tard, j’ai appris qu’à échelle humaine, Barbie a des proportions telles qu’elle ne pourrait même pas se tenir debout… Comme quoi, encore pire que les retouches photos, on met dans les mains des enfants des poupées qui présentent déjà une image falsifiée de la réalité. J’ai à ce sujet trouvé cet article qui expose la démarche effectuée par un artiste de créer une Barbie aux mensurations réelles. Un premier pas pour les petites filles vers un retour à la normale et une beauté du réelle, et non plus du paraître ?

barbies

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :