Apple, ou quand l’objet devient mythe.

Nous avons évoqué il y a de cela quelques semaines en cours la notion de réification dans les sociétés industrialisées. Ce thème repose sur l’idée de prendre un objet et de l’élever au niveau de mythe. Le meilleur exemple pour illustrer ce terme est, selon moi, les produits de chez Apple.

Avez-vous déjà ouvert un produit Apple ? Que la réponse soit positive ou négative, il faut avoir en tête que cela est un moment très solennel. L’emballage est beau, épuré, vous ouvrez méticuleusement la boîte car, allez savoir pourquoi, vous voulez à tout prix la garder, et là vous vous trouvez face à votre MacBook, iPod, iPad, etc. Il est là, seul sans son emballage aux lignes simples qui veut que tout ce que vous voyez ça soit le produit. Ils ont bien pensé leur affaire non ?

Encore mieux pensé, les discours de présentation et de lancement de produits réalisés par Steeve Jobs. Le cofondateur et directeur général de l’entreprise californienne menait avec une assurance impressionnante les conférences ayant pour but de présenter les nouveaux produits. Seul sur la scène avec un discours bien huilé, Steeve Jobs avait l’art et la manière de vous démontrer par a + b que le dernier produit de son industrie avait tous les atouts que vous recherchiez. Avait-il raison ou tord, là n’est pas le débat. Ce qu’il faut retenir, c’est que par ces conférences nous pouvons encore noter un phénomène de réification. Par les discours de Steeve Jobs, les produits de la marque Apple relèvent du mythe et sont intentionnellement élevés à ce rang. On pourra dire tout ce qu’on veut, au niveau communicationnel c’est plutôt intelligent et efficace.

Recherche de statut social, de la reconnaissance ou encore du bonheur, il est peut être possible de dire que certains des consommateurs des produits Apple poursuivent en effet ces différentes quêtes. Parce que la communication et le marketing sont bien menés, parce que les produits sont de qualité, parce que l’individu retire une certaine satisfaction de posséder un produit Apple ; honnêtement la raison personnellement m’importe peu. Ce que je retiens, c’est que l’on accorde très certainement trop de suprématie aux produits de chez Apple, que la réification qui existe dans cette industrie est exagérée mais que, mine de rien, les conférences de Steeve Jobs restent le meilleur des exemple pour tout futur communiquant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :